You are currently browsing genested’s articles.

Ce 12 décembre, au moment où la CGT quitte Lima, le bilan de la COP est plutôt maigre. En effet, si de plus en plus de pays soutiennent, voire même portent l’inclusion dans le texte final de la COP 20 et dans celui sur les éléments de la négociation vers Paris, la transition juste et le travail, ces deux exigences du monde syndical n’y figurent toujours pas.

Lire la suite »

Pour le CES européen :

  • Ulla SIRKEINEN, groupe des employeurs, Confédération des industries finlandaises
  • Isabel CAÑO AGUILAR, groupe des travailleurs, UGT Espagne
  • Jean-François BENCE, directeur des relations extérieures du CES européen

Pour les syndicats :

  • Anabella ROSEMBERG, responsable du développement durable à la CSI
  • Simona FABIANI, CGIL, Italie
  • Fabienne CRU-MONTBLANC, présidente du groupe CGT au CESE français
  • Marie-Christine NAILLOD, conseillère confédérale CGT, en charge de l’Amérique latine et de la coopération au développement

Anabella ROSEMBERG (CSI) : Le climat va impacter tous les secteurs d’activité et, si les États restent dans l’inaction actuelle, les risques pour l’emploi sont importants. Il faut que les États prennent une responsabilité forte à tous les niveaux et se donnent les moyens de réduire les émissions de GES dans nos économies. Cela demande des moyens et des investissements supplémentaires pour les pays en développement pour leur permettre de réduire leur empreinte carbone.

Lire la suite »

IMG_1161[1]Pendant quatre jours, les mouvements associatifs et syndicaux se sont rassemblés au parc des expositions de Lima afin de débattre de leur approche du changement climatique, très éloignée de celle des gouvernements réunis à la COP 20. La diversité constitue l’une des richesses de ce sommet des peuples.

Ainsi, le 9 décembre, la CSI organisait différents débats, l’un sur les industries durables et les énergies renouvelables en Allemagne, un second sur l’action des organisations panaméricaines en matière de changement climatique, un dernier sur les enseignements de la manifestation new yorkaise pour des engagements forts en matière de changement climatique.

Lire la suite »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aujourd’hui, plus de 20.000 personnes ont défilé à Lima pour porter leurs exigences autour des enjeux climatiques. C’est un véritable succès en termes de mobilisation : il s’agissait de la manifestation la plus importante dans cette ville depuis 2010 !

Les organisations syndicales ont défilé en tête d’un cortège très coloré, avec comme mot d’ordre sur la banderole de la CSI : travail décent et justice climatique. Des milliers de travailleurs péruviens, des trois confédérations, CATP, CGT

P et CUT, ont défilé avec leurs revendications pour de meilleures conditions de travail, de meilleurs salaires et plus de droits sociaux. Mais, ils portaient aussi la question de la protection de leurs terres, traduisant ainsi le lien entre justice sociale et justice climatique. Le cortège rassemblait également les militants des ONG environnementales, de droits humains et des droits des femmes, ainsi que de nombreux représentants des peuples indigènes. Lire la suite »

Dans le cadre du Sommet des peuples – organisé par les mouvements associatifs en marge de la COP 20 – la Confédération syndicale des Amériques (CSA) a tenu une table ronde pour présenter la Plateforme de développement des Amériques (PLADA). Ivan Gonzalez, secrétaire de la CSA chargé des droits humains et syndicaux, était à la manœuvre.

Photo Ivan GonzalezIl a commencé par indiquer que la PLADA était le résultat d’un travail de plusieurs années, avec les affiliés de la CSA dans les Amériques, mais aussi avec des organisations non-affiliées, des mouvements associatifs, de femmes, de jeunes, de peuples indigènes. L’objectif a été véritablement d’en faire un instrument large, consensuel mais résolu, pour le développement du continent. Il a aussi souligné que des chefs d’Etat et de gouvernement d’Amérique latine portent aujourd’hui le document. C’est ainsi le cas pour le Brésil ou le Chili par exemple.

Lire la suite »

La Secrétaire générale de la Confédération européenne des syndicats, Bernadette SÉGOL, a écrit le 5 décembre dernier au Commissaire européen Miguel ARIAS CAÑETE, en charge du climat et de l’énergie. Dans son courrier, elle l’appelle expressément à soutenir la proposition du mouvement syndical, d’inclure dans le texte de la plateforme de Durban le principe de transition juste.

Dans le même temps, elle a réaffirmé que la transition des économies pourrait contribuer à créer des emplois dans les secteurs émergents. Mais, elle est aussi consciente que les bénéfices d’une économie plus sobre seront difficiles à assurer pour tous les secteurs et tous les territoires sans cette transition juste. Seuls les changements concertés avec le monde du travail ont vocation à aboutir. IMG_1151

La CGT a demandé à Benjamin DENIS d’apporter un éclairage sur le lien entre lutte contre le changement climatique et l’activité revendicative de la CES. Lire la suite »

christian figueres copVendredi 5 décembre, Christiana FIGUERES avait invité les groupes majeurs à un point d’information sur l’état d’avancement des travaux de la COP, après quasiment une semaine de rencontres à tous les niveaux.

ProMarie-Christine NAILLODpos recueillis par Marie-Christine NAILLOD.

Lire la suite »

AG_CSI2Dimanche 7 décembre, les affiliés de la CSI étaient réunis pour une journée de travail avec à l’ordre du jour notamment un point sur la première semaine de négociation de la COP et une première réflexion collective sur la stratégie syndicale possible vers la COP de Paris. Les cinq continents étaient représentés.

Pour la première partie, deux questions étaient posées aux affiliés : le multilatéralisme et la place du mouvement syndical dans les négociations d’une part, le rôle des syndicats d’autre part. Si beaucoup ne questionnent pas l’efficacité du multilatéralisme, tous déplorent le peu de cas réservé aux revendications des salariés. En effet, les ONG environnementales n’ont plus à démontrer leur crédibilité en la matière. Mais, force est toujours de constater que les entreprises – qui sont très loin d’avoir démontré leur utilité pour changer de modèle de développement – reçoivent une bien meilleure écoute que les représentants syndicaux. Pourtant, les premiers impactés par les décisions politiques sont bel et bien les salariés…

Cf. la feuille de route de la CSI en suivant ce lien : cop20_ituccontribution_fr

Lire la suite »

IMG_1078Les syndicats et les ONG présents à la COP ont organisé vendredi 5 décembre un rassemblement au cœur du centre de conférence. L’objectif était de rendre public les conséquences humaines des agissements des entreprises de déforestation, spécialement dans la région amazonienne de Saweto.
Plus de 200 délégués de la COP se sont rassemblés pour exiger des droits pour les familles des victimes, elles-mêmes menacées de mort. Parce qu’elles ont exigé que justice soit faite après l’assassinat de leur mari, elles ne peuvent plus retourner dans leur village et n’ont pas vu leurs enfants depuis le mois de septembre (Cf. ce même blog).

Lire la suite »

L’année dernière à Varsovie, les organisations syndicales affiliées à la Confédération syndicale internationale (CSI) et six organisations non gouvernementales de développement et environnementales (Greenpeace, Oxfam, WWF, les Amis de la Terre, Action Aid et Christian Aid) avaient quitté la COP 19 pour dénoncer la mainmise des entreprises sur la Conférence (Cf. ce même blog). Cette année, les entreprises font profil bas, mais ne nous y trompons pas : l’invisibilité est parfois plus inquiétante que l’ostentation.

Lire la suite »

décembre 2014
L Ma Me J V S D
« mai    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Catégories

Twitter

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.